Fille et Mère Africaines
Conseils et Education

COMMENT PARLER A SA FILLE DE SON CORPS – anliya.net

La plupart des mamans ne savent pas quand ou comment parler à leurs filles de leur corps et des changements qui y surviennent. Cette discussion doit commencer dès le bas âge et continuer dans l’adolescence.

En grandissant, les filles se posent autant de questions que les parents. Il y a des choses qu’une petite fille doit savoir sur son corps de femme qui se développe et ce qu’il faut éviter.

Fillette, que dois-tu éviter ?

Dès le bas âge (entre 2 et 7 ans), tu dois savoir que personne n’a le droit de te demander de lui montrer ta culotte, de soulever ta robe ou ta jupe, de lui montrer ta poitrine, de t’assoir sur ses genoux, de t’embrasser sur la bouche. Si quelqu’un te fait ce genre de proposition cours vite le dire à Maman.

Personne ne doit te toucher ou taper sur les fesses même pour s’amuser, ni te tripoter la poitrine car c’est ton intimité.

Maintenant ma fille, tu as entre 7 et 12 ans, ton corps de fillette commence par connaître des transformations. L’âge de ces changements n’est pas le même pour toutes les femmes, pour certaines, les transformations commencent très tôt vers l’âge de 8 ans ; pour d’autres vers 10 ans.

Quelles sont ces changements ?

  • Ta poitrine commence par s’arrondir, tu vois pousser des seins
  • Sur ton vagin (l’organe sexuel féminin) des poils commencent par apparaitre
  • Ton odeur corporelle devient plus forte
  • Sur ton visage des boutons (acné) sortent
  • Tes hanches et fesses s’arrondissent et se dessinent
  • Et pour couronner le tout, un beau jour tu verras couler entre tes jambes du sang (les règles, ou le cycle mensuel)

Une fois que les règles commencent, ma grande, tu n’es plus une petite fille, tu es devenue une femme. Une femme, car, si tu as un rapport sexuel avec un homme, tu peux tomber enceinte, donc attention.

Les règles ne constituent pas une maladie, c’est dans l’ordre normal de l’évolution de ton corps de femme. Il faut donc que tu saches comment te protéger pour ne pas te salir (se tacher). En outre, il faut savoir que tu peux avoir certaines sensations de malaise. Tu peux avoir des douleurs au bas- ventre ou pas, des douleurs dans les seins, des courbatures ; cela dépend de chaque personne. Ces  sensations sont le fruit des hormones.

Pour ton hygiène, il te faudra des serviettes que tu mettras dans ta culotte pour retenir le flux sanguin. Ces serviettes doivent être changées régulièrement pour éviter le débordement du sang et les infections. Quand tu changes tes serviettes, il ne faut pas les jeter au vue et au su de tout le monde, il faut protéger ton intimité. Et surtout lave-toi les mains avant et après t’être changée.

Si tu le souhaite, tu peux tenir un calendrier de tes règles. Ceci te permettra de savoir si tu as un cycle régulier ou irrégulier.

Chers Mamans, gardez en mémoire que vous êtes passées par là, et ce que vous avez ressenti pendant et après cette discussion. N’hésitez surtout pas à créer un environnement de discussion assez confortable pour vous deux. Et pourquoi ne pas avoir une journée entre fille ! N’hésitez pas à créer un rite « mère – fille », en vous posant certains questions : « Quelles émotions souhaitez-vous qu’elle éprouve et quels facteurs peuvent les induire ? Serait-elle plus à l’aise à l’extérieur ou à l’intérieur de la maison ? Est-elle timide, et par conséquent réagirait-elle mieux à un rite auquel vous seriez la seule autre participante ? Fait-elle preuve d’imagination ou a-t-elle besoin d’objets pour s’inspirer ? Est-elle sûre de son corps ? Quel type d’intérêt manifeste-t-elle pour les différents aspects du cycle menstruel et pendant combien de temps leur accorde-t-elle son attention ? Aura-telle besoin d’un moyen d’expression physique autre que son saignement pour montrer que le changement s’est accompli ?

C’est évidemment à vous de discuter de tout cela avec elle. Ce rite doit être conçu pour susciter en elle la notion et le vécu de la féminité. Par ailleurs, ses premières règles pouvant apparaître plus tôt ou plus tard que celles de ses amies, préparez-vous à calmer l’anxiété que cet écart peut entraîner. Soyez prête à accomplir ce rite quand ses règles arriveront » (EXTRAIT de Les forces du cycle féminin de Miranda Gray)

Par Efako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code