Santé

COMPRENDRE LE COMPLEXE D’ŒDIPE – anliya.net

Un phénomène naturel très peu connu, non considéré de nos sociétés et  pourtant qui se passe dans la vie familiale de tout un chacun. Le complexe d’œdipe, nombreux seront ce qui vont se poser la question de quoi s’agit-il ?

Il existe un phénomène naturel très peu connu, non considéré de nos sociétés et qui pourtant, se retrouve dans la vie familiale de tout un chacun. Il s’agit du complexe d’œdipe. Mais nombreux sont ceux qui ignorent ce que c’est.

La théorie  d’œdipe ou le complexe d’œdipe, selon le philosophe Freud, est le désir inconscient d’entretenir un rapport sexuel avec un parent du sexe opposé et celui d’éliminer le parent rival du même sexe c’est-à-dire la libido de l’enfant est centrée sur le parent du sexe opposé.

Ce complexe se traduisant en général à partir de 2 ans jusqu’à 7 ans se résout naturellement par l’identification progressive du parent du sexe opposé.

Les manifestations du complexe

Pour le garçon, il devient possessif avec sa mère, demande plus d’attention et de câlins, devient de plus en plus exigent et parfois cherche à entrer dans l’intimité de ses parents car ne voulant pas laisser seul son papa avec sa mère. Il cherche à regarder la nudité de sa mère. Il est en pleine phase de découverte de son corps et commence à comprendre que le pénis est un élément clé dans l’intimité de ses parents dont il est exclu. C’est la phase phallique.

N’arrivant pas à atteindre sa démarche inconsciente de séduction, l’enfant se sent frustré et va refouler ses contraintes par des crises de colères et de cauchemars entre 3 à 5 ans. Ce moment est appelé complexe de castration par Freud, car face au désir du garçon, c’est la punition donnée par le père, ressentie comme la plus adéquate.

Pour la fille,elle fait du charme à son père, se blottit dans ses bras, cherche toujours à faire tout ce que fait sa mère pour séduire son père. Elle insiste à rester toujours devant dans la voiture, à côté de son père, et sa maman à l’arrière. Automatiquement la mère devient sa rivale. Elle cherche à voir la nudité de son père.

Pour sortir de cette situation, progressivement, vers 5 ou 6 ans, l’enfant,  rentre dans un processus nommé par Freud la résolution, et va commencer à refouler dans son inconscient ses émotions et ses passions, en renonçant de prendre la place du parent de même sexe. Pendant cette phase, les enfants s’identifient à leur parent de même sexe, où les petites filles veulent tout faire comme maman, et où les petits garçons sont heureux d’adopter des comportements similaires à ceux de papa, de partager des activités avec lui.

Toutefois, le complexe revient à la puberté de l’enfant sous une autre forme.

Attitudes à adopter

Pas question de « briser » l’enfant en le rejetant brutalement quand il a tendance à minauder : il en déduirait qu’adopter une position de séduction est « mal ». Ce sont les bases de ses futures relations amoureuses que vous pourriez contrarier… « Tu ne peux pas être mon amoureux parce que tu es mon enfant et que j’ai déjà un amoureux de mon âge qui est ton père ou que j’en aurai un bientôt. » En quelques mots et l’air de rien, vous avez énoncé un repère fondamental : l’interdit de l’inceste.

La phase latence ou fin du complexe d’œdipe

Si l’enfant et les parents ont bien vécu le complexe d’œdipe, le garçon et la fille trouvent leur identité sexuelle masculine et féminine.

Le garçon s’éloigne du besoin de sa mère et la fille de celui de son père. La fille fait une expérience positive de sa féminité et de son corps.

Si le complexe d’œdipe est mal vécu, le garçon et la fille restent attacher de manière excessive au parent du sexe opposé. Ils demeurent en conflit avec le parent du même sexe et cherchent à l’exclure de leur relation privilégiée.

Parfois, le parent du même sexe s’exclut de lui-même et une jalousie du parent exclut se développe vis-à-vis de son enfant afin de conserver son conjoint.

On ressent alors une grande rivalité, des jalousies excessives au sein de la famille. L’enfant une fois adulte, a des problèmes pour construire une relation de couple et devient sentimentalement instable. Voilà en quelques phrases, décrit le complexe d’œdipe.

Reine Athena

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code