Conseils et Education

CONNAÎTRE ET MAÎTRISER SON CYCLE MENSTRUEL – anliya.net

« Maman, j’ai mal au ventre…..maman il y a du sang dans mon slip, j’ai une plaie sur le kiki ?….si un garçon me touche, est ce que je vais tomber enceinte ?…..Pourquoi j’ai mes règles et pas les garçons ? …. »

Tels sont les questionnements que la jeune fille  pose à sa mère et à son entourage immédiat lorsque son corps subit des transformations à la puberté. Ces transformations naturelles de l’évolution de la fille vont la rendre plus féminine et plus attirante. Mais généralement, lorsque la fille n’a pas été bien dirigée et n’a pas eu de bonnes réponses à ces questionnements, cette étape de la puberté, intermédiaire avant l’adolescence peut être mal vécu et entraîner des conséquences irréversibles chez la femme adulte.

  1. C’est quoi la puberté ?

La puberté est le passage de l’enfance au statut d’adulte. C’est une période au cours de laquelle il s’opère de nombreux phénomènes et métamorphoses du corps de la jeune fille et qui l’amènent à se sentir femme. La puberté implique une montée des hormones dans le corps. De nouvelles sensations se développeront ainsi qu’une certaine curiosité sexuelle. C’est une étape normale de développement de la jeune fille. A la puberté, on observe des modifications hormonales surtout la production de « l’œstrogène » par les ovaires. Ceci sera responsable de certaines modifications du corps (apparition des seins et poils pubiens,…..). Ce sont les premiers signes de la puberté. Les premières règles arrivent en théorie un ou deux ans après. La puberté se traduit théoriquement par l’apparition des  « menstruations » ou « règles » qui sont des saignements génitaux non traumatiques. C’est un phénomène naturel, normal et périodique qui peut débuter vers l’âge de 12 ou 13 ans mais peut également apparaitre plutôt (on parle de puberté précoce) ou plus tard au milieu de l’adolescence (on parle de puberté tardive).

  • C’est quoi le cycle menstruel ?

Le cycle est le temps qui s’écoule entre chaque menstruation. Le cycle menstruel est un mécanisme qui prépare le corps féminin à accueillir une grossesse chaque mois, de la puberté à la ménopause. Il commence le premier jour des règles, se termine le premier jour des règles suivantes et se poursuit s’il n’y a pas fécondation. Le cycle de la plupart des filles dure entre 21 et 35 jours. Les menstruations elles-mêmes peuvent durer entre 2 et 8 jours. Le cycle menstruel n’est pas toujours régulier au début mais se régularise avec le temps.

  • Comment-a-t-on ces règles ?

En effet, les filles naissent avec tous leurs ovules, qui sont stockés dans les ovaires. Une grande partie d’entre elles disparaît avant la naissance. Une seconde partie s’évacue encore des ovaires pendant l’enfance. À la puberté, une fille possède entre 300 000 et 500 000 ovocytes, dont environ 400 parviendront à maturité au cours de sa vie lors des cycles menstruels. Le cycle menstruel est au repos durant l’enfance. A la puberté, les ovaires continuent d’augmenter leur production d’œstrogènes. Quand une fille atteint la puberté, le cerveau envoie des hormones (l’œstrogène et la progestérone) dans l’organisme qui indiquent à l’ovaire de produire un ovule (et ce tous les 21-35 jours). Après être arrivé à maturité, l’ovule quitte l’un des deux ovaires (ce qu’on appelle ovulation). La paroi interne de l’utérus (l’endomètre) devient plus épaisse et coussinée. L’ovule se déplacera vers l’utérus via les trompes de Fallope et s’attachera à l’endomètre. Au moment de l’ovulation, l’utérus est prêt pour une grossesse éventuelle.

*Un rapport sexuel non protégé durant cette période peut amener un spermatozoïde à fertiliser l’ovule*.

L’ovule non fertilisé ne s’attache pas à l’endomètre. Le cerveau envoie ensuite moins d’hormone dans l’organisme et l’utérus évacue donc l’ovule ainsi que la couche additionnelle de tissus au travers un flux menstruel via le vagin et c’est ce qu’on appelle les « règles ». 

Durant plusieurs mois, les règles peuvent être irrégulières ou absentes. Petit à petit, la production hormonale se stabilise et entraine des cycles plus réguliers avec ovulation durant plusieurs années.

  • Quand prend fin le cycle menstruel ?

La période d’activité génitale correspond à la longue période durant laquelle la femme peut concevoir un enfant. On parle de fonction ovarienne générative. Elle démarre avec le premier cycle menstruel ovulatoire et prend fin avec le dernier. Lorsque la femme atteint la quarantaine, des dérèglements hormonaux apparaissent : cette période est appelée « préménopause ». Les follicules ovariens sont en involution croissante, c’est-à-dire qu’ils dégénèrent en plus grand nombre et plus rapidement qu’avant. Les ovulations deviennent irrégulières. La carence hormonale (surtout l’œstrogène) entraine une série de symptômes, dont des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, une irritabilité, une sécheresse du vagin…..La ménopause signe la fin des cycles menstruels, après une période d’irrégularités, et l’arrêt définitif des règles.

  • Quels sont les moyens utilisés lors des menstruations ?
  • Les serviettes hygiéniques (appliquées au fond de la culotte) jetables ou non
  • Les tampons (insérés à l’intérieur du vagin) jetables
  • La coupe menstruelle (insérée à l’intérieur du vagin)
  • Les sous-vêtements adaptés (portés à la place des culottes normales).
  • C’est quoi l’absence de règles ?

L’aménorrhée définit l’absence des règles. Les causes peuvent se retrouver à différents niveaux :

  • au niveau du cerveau (traumatisme psychologique, tumeur, anorexie mentale, prise de certains médicaments, insuffisance ovarienne prématurée,…)
  • au niveau des ovaires (kyste, syndrome des ovaires micro-polykystiques, antécédent de chimiothérapie,…)
  • au niveau du tractus génital (anomalie du développement de l’appareil génital, absence d’utérus, imperforation de l’hymen,…)

L’aménorrhée primaire concerne les jeunes filles de 16 ans et plus qui n’ont pas encore eu leurs premières règles.

L’aménorrhée secondaire désigne les cas où les menstruations disparaissent pendant au moins 3 mois chez une patiente qui a déjà été réglée et qui n’est pas enceinte.

  • Quelles sont les complications liées au cycle menstruel ?
  • Cycles trop courts ou trop longs

Les cycles menstruels sont naturellement différents d’une femme à l’autre. Cependant, ils deviennent anormaux lorsque la fréquence à laquelle la patiente a ses règles est trop basse (cycle supérieur à 35 jours, ou « oligoménorrhée »), ou trop haute (cycle inférieur à 21 jours, ou « polyménorrhée »).

Certaines femmes atteintes de « polyménorrhée » peuvent souffrir d’infertilité, soit par l’absence d’ovulation, soit parce que l’endomètre n’est pas assez accueillant pour la nidation. Des traitements existent pour remédier à cette situation.

  • Menstruations ou règles longues et abondantes ou de petites quantités

On parle de ménorragies ou d’hyperménorrhée lorsque les saignements durent plus de 8 jours et/ou que leur volume est abondant. Ceci peut être dû à un désordre hormonal, à la présence de polypes ou de fibromes utérins ou au port de stérilet au cuivre chez les femmes prédisposées.

 L’hypoménorrhée se définit comme une réduction de la quantité et de la durée des menstruations survenant souvent à la puberté ou avant la ménopause et souvent en rapport avec une carence hormonale.

  • Règles douloureuses ou dysménorrhées

Ce sont des symptômes qui accompagnent les règles et se traduisent par les douleurs au bas ventre, des nausées voire parfois des vomissements qui surviennent au début des règles. Ces symptômes cèdent généralement sous traitement antalgique et parfois anti-inflammatoire.

Mais parfois, les dysménorrhées peuvent être en rapport avec une affection comme l’endométriose. Dans ce cas, les douleurs arrivent plutôt à la fin des règles que durant les premiers jours. On peut également avoir mal au bas-ventre lors de l’ovulation. Ceci est tout à fait normal.

  • Saignements en dehors des règles

Il peut arriver que des saignements se produisent durant le cycle menstruel, de façon irrégulière et à plusieurs reprises. On parle de métrorragies. L’idéal est de consulter son gynécologue pour une meilleure prise en charge.

Le cycle menstruel est un phénomène normal pour toute femme en activité sexuelle et permet de contrôler ses humeurs via la production hormonale. Il est donc important de savoir si son cycle menstruel est normal et de faire appel à son gynécologue lorsqu’un désordre survient.

Par Dr Laconi KAAGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code