Santé Société

Coronavirus, Togo : Protégez vous pour vous sauver et sauver vos proches

Au Togo, 76 cas de Coronavirus sont confirmés au total, soient 48 cas actifs, 25 cas de guérisons et 3 de décès. Les mesures de préventions, surpasser la psychose, la prise en charge des femmes enceintes, anliya.net vous propose des réponses d’une spécialiste de la santé.

Suivez régulièrement l’évolution de la situation ICI.

anliya.net : Les mesures de préventions officielles et surtout adaptées à l’Afrique ?

Beauty SODOKIN : Les mesures de préventions sont les mêmes pour le monde entier en cette période de pandémie de Coronavirus.

  • Il faut se laver correctement et régulièrement les mains avec de l’eau propre et du savon ou utiliser les solutions hydroalcooliques
  • Il faut tousser ou éternuer dans un papier Mouchoir jetable ou le pli du coude (jetez aussitôt le mouchoir dans une poubelle couverte)
  • Évitez les embrassades, des bises et éviter de se serrer les mains
  • Si l’on remarque qu’une personne présente des signes comme la toux, l’écoulement nasal, courbatures ou potentiellement malade, se mettre loin de cette personne (environ 2m)
  • Limiter les déplacements , si possible il faut rester à la maison, éviter des rassemblements et des lieux de rassemblement (églises, mosquées, boîtes de nuit…)
  • Évitez le maximum possible d’envoyer la main pour toucher le visage

anliya.net : Des conseils pour gérer le stress et la psychose par rapport au Covid-19 ?
Beauty SODOKIN : J’aimerais nous exhorter à garder le calme, ce n’est qu’en gardant le calme et en respectant avec une extrême diligence les mesures de prévention que nous pouvons passer à travers.
J’aimerais aussi lancer un appel à la population de ne pas se laisser emporter par les fausses informations sur le Covid-19, c’est l’une des vraies causes de la psychose du moment.
Soyons les porteurs de la bonne information. Je le répète, ce n’est pas l’heure de la panique. Soyons juste disciplinés et avec la clémence du ciel. Ce sera pour nous que des souvenirs, le Covid-19.

anliya.net : Toutes nos pensées vont au corps médical actuellement. Comment vivez-vous la crise au quotidien ?
Beauty SODOKIN : C’est juste pénible !
Il faut dire que le personnel soignant (du début de la chaîne des soignants jusqu’à la fin) est le plus exposé dans cette histoire de la pandémie du Nouveau Coronavirus.
Malgré la communication sur la prévention de masse (les radios, les chaînes télé, les réseaux sociaux…), certains patients, malheureusement esquivent encore l’appel du numéro vert le 111 en cas des signes du Covid-19 pour venir encore à l’hôpital. Or les médecins des autres centres n’ont pas en bonne et due forme les moyens de protections (sur-blouses, les lunettes, les coiffes, les bavettes….)
Donc notre plus grande peur c’est la facilité de se contaminer et aller contaminer nos proches. Vraiment ça fait froid au dos !
Nous espérons avoir à tous les niveaux des Centres hospitaliers les moyens de protections très efficace en quantité suffisante pour se protéger afin de pouvoir vaincre ce ennemie invisible qu’est le nouveau coronavirus qui sévit actuellement.

anliya.net : Qu’en est-il de la gestion des femmes enceintes durant cette période ?
Beauty SODOKIN : En ce qui concerne la gestion des femmes enceintes , comme toute personne les femmes enceintes aussi doivent adopter les mesures barrières pour éviter de faire le Covid-19. Les données sur les conséquences pendant la grossesse sont limitées. Les premières données chinoises publiées semblent montrer que les symptômes chez la femme enceinte sont les mêmes que ceux de la population générale. Mais il y a un risque qu’il y aie plus de formes graves. Il n’y a pas de cas de transmission maternofœtale intra utérine mais des cas de nouveau nés infectés précocement font penser qu’il pourrait y avoir transmission verticale per-partum ou néonatale.
La grossesse est connue comme une période plus à risque pour les conséquences des infections respiratoires, comme pour la grippe. Il paraît donc important de dépister le Covid-19 en présence de symptômes et de surveiller de façon rapproché les femmes enceintes infectées.
Et comme vous le savez, la prise en charge d’une femme enceinte ayant par exemple sera toujours particulière pour éviter la transmission du virus à d’autres femmes enceintes qui n’ont pas le virus.

Ne pas se laisser emporter par les fausses informations sur le Covid-19, c’est l’une des vraies causes de la psychose du moment. Soyons les porteurs de la bonne information. Je le répète, ce n’est pas l’heure de la panique.

Beauty SODOKIN. Médecin, Founder MedStudents Leaders Association. Nominée Woman in Global Health

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code