Conseils et Education Dermocosmétologie Santé

Dépigmentation volontaire de la peau : Les conséquences

La dépigmentation volontaire connue également sous l’appellation «n’djansang» au Cameroun, « Tchacholi » en côte d’ivoire, « Kopakola » ou encore «kobwakana» au Congo, est le faite d’éclaircir la teinte naturelle de la peau par des produits illicites ou détournés de leur usage médical. Cette pratique est très répandue en Afrique Noire.  

Cependant, l’utilisation de ces produits, entraîne des conséquences fâcheuses chez leurs fidèles utilisateurs.

Quels sont les conséquences liées à la dépigmentation volontaire ?

La composition chimique de ces produits éclaircissants ne respecte pas les normes selon les esthéticiens et les dermatologues. A force de les utiliser, ces produits fragilisent la peau en favorisant :

  • les infections bactériennes ou cutanées profondes ((gale, mycoses…) très fréquentes
  • les démangeaisons, dues au mercure trouvé dans le savon,
  • les troubles de la pigmentation parfois définitifs comme les points noirs ou blancs
  • l’amincissement de la peau
  • les vergetures très visibles, inesthétiques et irréversibles qui diminuent la capacité de protection de la peau, sont observées à des endroits inhabituels du corps.
  • la pousse des poils sur les zones d’application des produits

Pire, ceux qui utilisent ces produits dégagent de mauvaises odeurs au moment de fortes chaleurs.

Par conséquent, la peau devient vulnérable aux agressions extérieures. Elle perd son élasticité, sa capacité de régénération et ne peut plus lutter contre les agressions extérieurs.

En plus des dommages physiques, Le blanchiment volontaire de la peau entraine des maladies graves telles que :

  • L’hypertension artérielle causée par une forte dose de cortisone (substance présente dans la plupart des crèmes et lait éclaircissants),
  • Le diabète, est également observé chez certains.
  • Le cancer de peau causé par l’utilisation prolongée d’hydroquinone et de dermocorticoïdes
  • Chez la femme enceinte : L’utilisation des produits à base de mercure entraine des conséquences prénatale et postnatale car le mercure  traverse la barrière placentaire.  En cas de césarienne, on observe une surinfection des plaies opératoires par défaut de cicatrisation.

Retenons que la dépigmentation volontaire de la peau fragilise l’ensemble du système immunitaire car elle détruit la mélanine qui est une véritable barrière contre les dangereux rayons de soleil, et de plus, elle contient de la vitamine D dont tous le corps à besoin.

Néanmoins, revenir à sa peau d’origine n’est pas impossible, d’ailleurs il existe beaucoup de traitements qui peuvent remédier à ce fléau.

Bien entendu, avant de commencer à traiter sa peau, il faudra :

  • décider d’arrêter définitivement l’usage des produits éclaircissants qui ne sont qu’un concentré d’agents nocifs pour la peau.                                                                                                      
  • privilégier l’utilisation des produits cosmétiques ou pharmaceutiques à base d’ingrédients naturels, qui ont la vertu d’adoucir la peau et de l’uniformiser.
  • compléter le traitement par des recettes naturelles telles que le beurre de karité, l’argile verte, du citron, l’aloès Vera est vivement recommandé pour l’hydrater et reconstruire sa peau abimée.
  • Se rapprocher d’un dermatologue et d’un esthéticien pour mieux connaitre sa peau et avoir des conseils sur les produits les mieux adaptés.

Tu es noire, tu es ébène, ébène est douce, ébène est chère.

Pourquoi changer de teint ? Pourquoi devenir autre ? 

Se sous-estimer a été ta fatalité, se surestimer a été ton oublie.

Si tu savais, ta peau est belle, être noire, être ébène est fierté.

Pourquoi te dépigmenter ? Pourquoi perdre tes valeurs ?

Aimes toi !! Jeune fille, aimes toi !! Cheveux crépus… 

Extrait d’un poème de Fatoumata Baloka Kaba

A très bientôt

Sa Mabesté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code