Education Santé

Les 3 grandes maladies silencieuses qui touchent la population adulte

Elles ne sont pas  souvent appelé  maladies car elles ne sont pas débilitantes comme les autres.

L’hypertension, l’hypercholestérolémie et le diabète sont appelées maladies silencieuses parce qu’au début l’individu ignore sa condition et la découvre que lorsque des complications se présentent.

Ceci est un appel à une prise de conscience à toutes personnes, en particulier celles dont l’âge est compris entre 30-50 ans, étant donné que ces conditions sont majoritairement détectées dans cette fourchette d’âge. Cependant, il ne faut oublier qu’on peut les retrouver avant l’âge de 30 ans ou après 50 ans.

Nous parlerons seulement de ces 3 fréquentes conditions, car elles tuent bon nombre de personnes, même si avec le développement de la médecine ces maladies sont bien traitées dans les pays en voie de développement. Des études ont montré qu’il existe un lien héréditaire pour ces maladies, réfutant ce qui a été enseigné dans le passé. Ce qui veut dire que si un des parents a une de ces conditions, vous avez une forte chance de la développer. Par conséquent il est important de faire un bilan médical annuel et de partager l’état de votre santé avec les membres de votre famille pour qu’ils soient conscients des risques et prendre des mesures préventives. En dehors du lien génétique, le style de vie affecte considérablement le développement de l’hypertension, de l’hyper cholestérol, et du diabète.

  • L’hypertension artérielle est une persistante augmentation de la tension artérielle supérieure à 140/89 mm Hg (millimètre de mercure). Elle est simple à diagnostiquer en prenant seulement la tension artérielle (communément appelé « la tension ») sur un bras ou les 2 bras avec un tensiomètre. Le plus souvent l’hypertension est découverte par hasard lors d’une consultation médicale ou lors d’une hospitalisation malheureusement. Dans certains cas, elle est découverte lorsque le patient se présente avec des complications, raison pour laquelle on l’appelle maladie silencieuse.
    Dans les pays sous-développés où la majorité des populations pauvres n’ont pas de couverture sanitaire et un accès limité aux soins médicaux, les complications dues à l’hypertension sont courantes et parfois diagnostiquées  trop tard  après une mort subite. 
    Les complications de l’hypertension sont nombreuses car elles touchent presque tous les organes du corps humain. Les plus fréquentes sont:
    l’accident vasculaire cérébrale (souvent connue sous l’abréviation AVC due à l’hémorragie cérébrale),
    – la perte de vue (due à une rupture vasculaire de la rétine),
    – l’infarctus cardiaque (appelé crise cardiaque)
    – l’insuffisance rénale
    – l’impotence sexuelle

    Cependant les nouvelles études recommandent de commencer à surveiller la tension artérielle régulièrement lorsqu’elle dépasse 130/80 mm Hg pour éviter les complications.
  • L’hypercholestérolémie est une augmentation du taux de cholestérol dans le sang, soit un taux supérieur à 200 mg/dl. Comme l’hypertension le risque est élevé entre 30 et 40 ans d’âge. La cause principale de l’hypercholestérolémie est la consommation d’aliment riche en graisse surtout d’origine animale.
    Il est important de savoir qu’il y a 2 types de cholestérol : le bon cholestérol appelé dans le jargon médical cholestérol HDL (Lipoprotéine High-Density) et le mauvais cholestérol appelé cholestérol LDL (Lipoprotéine Low-Density). Ce dernier est appelé mauvais parce qu’il n’est pas facilement éliminé et de ce fait reste dans le sang entraînant des complications dues à l’immigration des caillots de cholestérol obstruant les petites artères qui alimentent l’organe intéressé causant la mort du muscle cardiaque, ou des dommages au cerveau ou du rein (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale chronique, hypertension, et angine pectorale).
  • Le diabète est une maladie chronique multi organique caractérisée par une élévation du taux de sucre dans le sang et tue lentement les personnes adultes.
    Il  existe 2 types : le diabète de type 1 qui est traité par l’injection d’insuline, et le diabète de type 2 qui peut être soigné par un régime alimentaire ou des médicaments oraux (parfois des injections). Pendant longtemps on a cru que seul le diabète de type 1 était héréditaire, pourtant les études scientifiques ont bien démontré que le type 2 était aussi transmissible d’une génération à une autre. A cet effet, il est recommandé de vérifier son taux de glycémie annuellement et surtout lorsqu’il y a une prédisposition familiale (parents, frères/sœurs, oncles/tantes, grand parents) diabétique.
    Le taux normal de glycémie souhaité doit être compris entre 65 et 99 mg/dl (les normes pouvant différer légèrement selon les laboratoires). Comme l’hypertension et l’hypercholestérolémie, le diabète aussi est une maladie silencieuse car ne présentant pas des signes cliniques aiguës. Et malheureusement lorsqu’elle est découverte tardivement, les complications sont irréversibles telles que des dommages oculaires (rétinopathie ou la perte définitive de la vue), rénales (néphropathie ou insuffisance rénale), neurologiques (neuropathies, maladie d’Alzheimer), cardiovasculaire (hypertension, infarctus cardiaque, AVC…), auditive (perte de l’audition), et des pieds (insuffisance artérielle des pieds, plaie ulcéreuse, gangrène, et amputation. La liste des complications du diabète étant plus exhaustive car l’élévation du taux de glycémie dans le sang cause des dégâts sur tous les organes du corps.

Ces trois (3) maladies peuvent se retrouver chez une même personne, car elles sont souvent corrélées surtout si elle est diabétique. Ces conditions peuvent être aussi détectées chez des jeunes de moins de 30 ans. Heureusement un régime alimentaire bien équilibré (riche en légume et nutriments d’origine végétaux, pauvre en nutriments d’origine animale) et des activités sportives régulières peuvent prévenir la survenue de ses maladies, et également ralentir la survenue des complications.

Pour plus d’information il est conseillé de vous référer à votre médecin de famille ou à votre médecin habituel. Le médecin est en mesure de calculer le risque d’avoir une crise cardiaque, un AVC ou une autre maladie similaire dans les prochains 10 ans en tenant en compte de votre âge, votre genre, votre taux de cholestérol, votre tension artérielle, si vous prenez des médicaments d’hypertension, et la présence de diabète ou pas. Prenez le temps de discuter de vos problèmes de santé et de poser toutes les questions durant votre visite médicale annuelle. Cependant il est important de connaitre les maladies ou conditions existant dans votre famille maternelle or paternelle et de les faire savoir à votre médecin pour une prise en charge préventive. Ceci souligne l’importance d’avoir un médecin de famille qui n’est autre qu’un médecin généraliste chez qui vous ferez vote bilan de santé et chez qui vous irez pour des problèmes de santé qui ne nécessite pas un spécialiste.

Dibagui ADJAYI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code