Santé

LES CONSEQUENCES DE LA CONSOMMATION DES MÉDICAMENTS DE RUE – anliya.net

Un médicament est défini comme étant toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales. Par extension, un médicament comprend toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’être humain ou l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique.

Selon l’OMS un médicament de rue est un médicament qui est délibérément et frauduleusement muni d’une étiquette n’indiquant pas son identité et/ou source véritable. Il peut s’agir d’une spécialité ou d’un produit générique, et parmi les produits contrefaits, il en est qui contiennent les bons ingrédients ou de mauvais ingrédients, ou bien encore pas de principe actif et il en est d’autres où le principe actif est en quantité insuffisante ou dont le conditionnement a été falsifié.

Dans les pays sous-développés en général et en Afrique en particulier, les difficultés d’accès aux médicaments ont orienté les populations vers la consommation des médicaments de rue en raison de leur faible coût.

Les conséquences de la consommation des médicaments de rue

 Les médicaments de rue présentent un risque évident pour la santé de la population et favorisent l’apparition et la persistance de quelques habitudes telles que l’automédication.

Délivrés par des vendeurs souvent analphabètes, ces produits s’avèrent être la cause d’innombrables décès, intoxications, cécités, malformations congénitales. Même les personnes les plus alphabétisées tombent dans la tentation d’usage de ces médicaments.

Exposé à la grande chaleur, à la poussière, aux manipulations diverses et stockés dans de mauvaises conditions de conservation, on y trouve des médicaments périmés, des fausses pilules contraceptives, qui, à la longue, donnent le contraire du résultat escompté c’est-à-dire  dans le meilleur des cas, le médicament est inactif, et au pire, on obtient un poison.

Les conséquences de la consommation des médicaments de la rue sur la santé des populations sont indénombrables : résistances aux antibiotiques et aux antipaludiques, puisqu’il y a un faible dosage en principe actif.

Cependant, les malades ne prennent pas le traitement dont ils ont besoin et la maladie poursuit son cours. Dans les hôpitaux, le nombre de patients souffrant d’insuffisance rénale, d’hépatite, de perforations digestives et autres affections augmentent à cause des effets des médicaments de la rue.

 Outre le principe actif, les désignations erronées, les sous dosages et surdosages, les dégradations de principes actifs dues à la mauvaise conservation, constituent un énorme danger pour le consommateur. L’ingestion de ces produits peut également provoquer des handicaps, intoxications, destruction du foie, du cœur et des reins voire la mort.

Il faut une prise de conscience des populations à aller vers les médicaments génériques dans les pharmacies, qui sont aussi moins chers pour calmer la douleur à la minute qui suit, et non pas par n’importe quel moyen. Acheter un médicament de la rue, s’avère dangereux, car c’est mettre sa vie en danger.

Lady M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code