Santé

LES CONTRACEPTIFS – PARLONS-EN !!!

Quand nous entendons contraception, tout de suite nous pensons à une vie sexuelle très active, à la débauche, etc…. Mais la contraception est l’ensemble des méthodes visant à nous protéger des maladies sexuellement transmissibles, à nous éviter de façon réversible et temporaire des grossesses non désirées.

L’Organisation mondiale de la santé défini la contraception comme étant « l’utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter ». L’utilisation des contraceptifs a augmenté dans de nombreuses régions du monde notamment en Afrique, elle est passée de 23,6% à 27,6% en 2014.

Ils existent différents types de contraceptions que vous pouvez prendre en pharmacie sans ordonnance, mais certaines nécessitent une visite chez votre gynécologue.

La méthode contraceptive recommandée est l’abstinence, mais les plus connues et utilisées sont  les préservatifs masculins et les pilules contraceptives.

L’abstinence est une méthode qui consiste à se priver volontairement de toute pratique sexuelle et implique aussi bien l’homme que la femme. Bien que difficile à supporter, celle-ci ne comporte aucun coût, ne nécessite aucune prise de médicament et empêche les grossesses involontaires.

Le préservatif masculin est disponible dans les pharmacies sans prescription, et a peu d’effets secondaires. Il protège contre les maladies sexuellement transmissibles, convient aux rapports sexuels occasionnels, protège contre les grossesses non désirées, et d’une efficacité immédiate.

La pilule contraceptive, contrairement au préservatif, est disponible uniquement par prescription suite à une visite chez votre gynécologue qui déterminera la molécule la mieux adaptée à votre corps.  Indépendante de l’activité sexuelle, la pilule contraceptive est efficace si prise à la même heure chaque jour. Après son arrêt la femme peut facilement avoir une grossesse.

La prise de la pilule contraceptive nécessite une prise en charge médicale, et ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

Vous connaissez sans doute la contraception d’urgence qui est connue sous le nom de pilule du lendemain. Celle-ci est utilisée suite à un rapport sexuel non protégé à une période du cycle où le risque de survenue d’une grossesse non désirée est élevé (période de fécondité). La contraception d’urgence utilise des règles rigoureuses et des doses bien déterminées d’où la nécessité de consulter un agent de santé en cas de besoin. Elles ont généralement utilisée par les femmes qui nécessitent une protection en cas d’urgence :

  • Rapports sexuels non protégés,
  • Préservatif qui se déchire lors des rapports sexuels
  • Rapports sexuels non consentit (dans ce cas, se rendre immédiatement à l’hôpital pour un examen complet)

Il y a également le Dispositif Intra Utérin (DIU) connu sous le nom de stérilet –  souvent utilisé par nos mamans qui ne désirent plus procréer. Le stérilet est un petit appareil qu’on introduit dans la cavité de l’utérus pour éviter la grossesse. Efficace  pour une durée d’au plus 10 ans, et discret, il évite les effets secondaire de la pilule contraceptive.

Comment agit le stérilet pour empêcher la grossesse ?

  • Immobilise les spermatozoïdes pour les empêcher de monter dans les trompes,
  • Perturbe l’utérus et le rend incapable d’accueillir l’œuf fécondé,
  • Accélère le passage de l’ovule dans la trompe.

La pose et le retrait du stérilet nécessite une visite chez votre gynécologue qui déterminera si c’est le moyen le plus efficace qui vous convient Sa pose et son retrait nécessitent un personnel formé.        Il ne peut pas être placé chez une femme qui n’a pas encore accouché, ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles et peut s’expulser spontanément.

La pose de stérilet a des effets secondaires à savoir : saignements abondants, douleurs au bas ventre, perte des fils. Il est important de noter que le stérilet ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

Pas trop connu est le contraceptif injectable. Tout comme la pilule ou le stérilet, il nécessite la vite chez le gynécologue. Comment agit-il pour empêcher la grossesse ? 

  • Bloque l’ovulation,
  • Perturbe la paroi utérine qui devient lisse et ne peut recevoir  l’œuf,
  • Epaissit la glaire cervicale qui empêche la montée des spermatozoïdes vers l’utérus.

Indépendant de l’activité sexuelle, le contraceptif injectable est très efficace, son utilisation est discrète avec une prise suffisamment espacée et supportable.

Malheureusement il peut entrainer une prise de poids, un trouble du cycle mensuel, vertiges, vomissements et ne protègent pas contre les maladies sexuellement transmissibles

De nos jours la contraception constitue un moyen d’épanouissement  pour le vécu de chaque couple ou individu. De ce fait, une connaissance en la matière s’avère important pour mieux appréhender les grossesses non désirées et assurer un planning familial. Il existe plusieurs autres moyens de contraception, et il est recommandé de vous rapprocher de votre gynécologue qui identifiera avec vous, la mieux adapté selon votre corps et style de vie.

Lady M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code