Conseils et Education Education

Nous choisissons notre bonheur

Bien souvent, nous pensons que ce sont les autres qui font notre bonheur. Que sans eux, rien n’aurait de sens. Du coup, nous nous renfermons sur nous-même et mettons en avant les préceptes d’une société à l’antipode de notre morale, de nos valeurs, de nos principes. Nous finissons même par ne plus nous reconnaitre, tellement nous nous sommes perdus en cours de route, bradant au passage notre personnalité ; nos envies ; nos désirs ; pour embrasser ceux de personnes abjectes, dénuées de sentiments et uniquement motivées par l’intérêt, la cupidité et l’avidité.

Entourés par un monde fou, la solitude ne nous quittera pourtant jamais faisant de dame tristesse notre compagnon de tous les jours. En pleine festivité (réception, soirée ou commémoration), notre esprit se laissera aller à des rêveries qu’il ne saurait conter une fois rappelé à la réalité. Les jacasseries, les bavardages et les verbiages ambiants de ce peuple particulier n’y changeront rien.

Et … « Vlan » !

Une énième rebuffade, une énième désillusion, une énième trahison et nous voilà totalement anéantis, ébranlés, abandonnés face au miroir de notre raison ressuscité qui nous renvoie l’image vacillante d’une âme brisée, laissée au rebut.

Un soupir…

… Un autre …

Encore un autre… plus long, plus profond, plus assourdissant …

Qui résonne jusqu’au tréfonds de notre âme, nous secoue violemment et nous laisse choir, étourdis au pied de notre conscience pour un réveil brutal mais combien réparateur.

Décidés plus que jamais à faire volteface et à nous assumer pleinement, nous renouons avec les petits plaisirs de la vie. Nous redécouvrons la joie de nous entendre penser, parler, agir non pour quelqu’un mais juste pour « NOUS ».

Nous nous posons dorénavant les bonnes questions :

  • Qui suis-je ?
  • Quelles sont mes priorités ?
  • Qu’est ce qui me ferait sentir bien ?

Nous récupérons ce « MOI » abandonné en chemin qui nous a tant fait défaut pour le porter haut et fort.

Lorsque nous parvenons enfin à faire de notre bien être personnel une priorité sans rien attendre d’une source extérieure, nous apprenons à nous écouter, à nous respecter, à nous aimer et donc à vivre et à être heureux.

Ne laissons rien, ni personne nous convaincre du contraire. Nous sommes seuls, « artisans » de notre bonheur…

Lady M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code