Santé Société

POÈME : A TOI

En mémoire de Tous ceux que nous avons perdu face au Covid-19

A toi mon frère, ma sœur, mon père,  ma mère, mon ami, mon amour, ma famille

Tu nous quittas lorsque nous ne nous attendions pas,

Tu laissas un  immense vide difficile à combler.

Je te revois comme tu étais, tout simplement  toi, unique,

Je sens tout ton amour qui m’entoure,

Je vois à nouveau le bonheur  vécu.

Un film des moments partagés déferle sous mes yeux,

Ma conscience refuse d’accepter ton départ,

 Et pourtant mon corps exprime sa douleur.

Mon cœur hurle sa déchirure,

Des larmes coulent, ma tête cogne,

Je me sens lourde, épuisée.

Je me demande si ceci est réel,

 Pendant  un court instant j’espère rêver,

Cela me soulage et je souris.

J’ouvre les yeux et la réalité me rattrape

Ton absence et la tristesse perçue autour de moi me force à accepter que tu n’es plus.

Tu me manques  et tu vas me manquer.

Alors je m’accroche au fait que ta vie fut belle.

Tu sembles avoir accepté chaque moment comme  il venait.

 Je me dis alors que je me dois de faire pareil,

Je me dois d’accepter ton départ,

Je dois désormais  continuer  ma vie et en profiter.

 Tu m’aurais dit d’avoir une belle vie,

Car mon  bonheur, ma joie est tout ce qui t’importe le plus.

Je promets  donc d’essayer d’être heureuse pour toi et moi.

Va en paix et repose paisiblement.

Diane Manglibè BADABO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code