Santé

RAPPORTS SEXUELS ET GROSSESSE – ANLIYA.NET

Dans nos précédents articles, nous avons parlé de l’appareil génital féminin et du cycle menstruel chez la femme. Nous avons rappelé l’importance des seins et de certains organes comme le vagin et la vulve au cours des rapports sexuels qui permettaient à la femme d’atteindre son orgasme.

LIRE AUSSI…

QUOI DE NEUF SUR LA FEMME ? – anliya.net

 

Pour qu’un rapport sexuel aboutisse à une grossesse, il faut avant tout une relation intime entre la femme et l’homme et une pénétration avec éjaculation du sperme par l’homme dans les voies génitales de la femme, plus précisément au niveau du col utérin. Dès lors des mécanismes se mettent en cascade pour aboutir ou non à une grossesse selon la période du cycle menstruel chez la femme.

Au cours d’un rapport sexuel, des millions de spermatozoïdes sont déversés dans le vagin, lors de l’éjaculation, et se déplacent pendant plusieurs heures grâce à leur flagelle, pour rejoindre l’ovule. Au cours de la trajectoire, plus de la moitié des spermatozoïdes sont éliminés de la course ; ce sont les spermatozoïdes mal formés et moins rapides. Un peu moins d’une centaine de spermatozoïdes arrivera à franchir le col et le corps de l’utérus.

 La fécondation qui est la rencontre entre le spermatozoïde choisi (car ayant les capacités de s’introduire dans l’ovule) et l’ovule, s’effectue physiologiquement au niveau du tiers externe de la trompe  de Fallope. Pour qu’il y ait grossesse, la  fécondation doit s’effectuer aux alentours ou au cours de l’ovulation (la période d’expulsion de l’ovule par l’ovaire) c’est-à-dire autour du 14ième jour pour un cycle normal de 28 jours. Avant et après cette période, il est souvent difficile d’aboutir à une grossesse. Le produit de la fécondation va donner un œuf qui va migrer dans la cavité de l’utérus où se produira la nidation entre le 6ième jour et le 10 ième jour après la fécondation. La nidation passe souvent inaperçue, mais peut se manifester chez certaines femmes, par de légères douleurs abdominales ou de petits saignements sous forme de tâches rosées ou marron qui signe signifie l’érosion de la muqueuse utérine lors de l’installation de l’œuf. Puis l’œuf formé qui est le produit du spermatozoïde de l’homme et de l’ovule de la femme, va évoluer en embryon puis en fœtus au niveau de la cavité utérine.  C’est au cours de la nidation que le placenta se forme  en parallèle avec l’implantation de l’œuf dans l’utérus. Lors de cette nidation, l’œuf est considéré comme un corps étranger, et sera attaqué par des anticorps produits par l’organisme de la mère ; mais le placenta a pour rôle de protéger cet œuf, en détruisant les anticorps dirigés contre lui. Il est important que l’œuf passe par toutes ces étapes (la fécondation, la migration, la nidation et le développement dans l’utérus) pour une grossesse normale, qui donnera naissance à un bébé, une nouvelle vie.

Les premiers signes de la grossesse apparaissent généralement lorsque le placenta commence à sécréter les hormones de la grossesse (hormones bêta-HCG), c’est-à-dire en fin de nidation, lorsque l’œuf est implanté et bien installé. Les premiers signes de la grossesse sont souvent les nausées, et la sensibilité des seins.  Puis progressivement, au cours de la grossesse, des modifications physiques et psychologiques apparaissent chez la femme enceinte. Pour confirmer qu’une femme est enceinte, il existe des tests rapides de grossesse disponibles en pharmacie et qu’on réalise sur les urines matinales lorsque la femme réalise signale un retard de menstruations. Il est aussi possible de confirmer la grossesse par le dosage des hormones spécifiques comme les hormones bêta-HCG qu’on réalise sur un échantillon de sang. Il est important de voir son gynécologue pour le suivi de sa grossesse.

Lorsque l’œuf ne migre pas dans l’utérus mais se fixe ailleurs, on parle de grossesse extra-utérine (GEU) qui est une nidation ectopique de l’œuf en dehors de la cavité utérine. La plupart des grossesses ectopiques sont des grossesses tubaires c’est-à-dire implantées dans la trompe. En dehors des trompes, on peut retrouver à un faible pourcentage des GEU interstitielle, ovarienne, abdominale, cervicale (au niveau du col de l’utérus), diverticulaire (en cas d’endométriose), angulaire (grossesse dans les utérus malformés). Cette forme de grossesse se manifeste par des saignements et des douleurs abdominales lors d’une période d’absence des règles et nécessite une consultation d’urgence à l’hôpital pour éviter les complications. 

Dr KAAGA Laconi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code